Vos interlocuteurs

Le collectif agricole Agri-Bioénergies

Agri-bioénergies est une synergie d’agriculteurs locaux qui œuvrent ensemble pour la transition écologique et énergétique à Bourg-des-Comptes et dans les communes environnantes.

Créée en 2018, notre association MéthABDC (Métha Bourg-des-Comptes) a donné place à la société anonyme simplifiée du nom d’Agri-bioénergies, en avril 2019.

Le capital de notre entreprise est détenu à 100% par notre collectif agricole, nous rendant indépendant financièrement et dans nos prises de décisions.

Les structures agricoles engagées

Nos 15 exploitations agricoles familiales sont situées au Sud de l’Ille-et-Vilaine, à Bourg-des-Comptes, et dans les communes environnantes.

 

La plupart d’entre nous élevons des bovins pour produire du lait pour des coopératives et nous sommes 3 à élever des cochons.

 

Nous sommes également tous producteurs de céréales. Nous cultivons du blé, de l’orge, du triticale et du colza que nous vendons aux coopératives, du blé, de l’orge et du maïs grain pour nourrir nos cochons et du maïs ensilage pour nourrir nos vaches.

 

La plupart d’entre nous sommes adhérents de la CUMA de Bourg-des-Comptes, au sein de laquelle l’idée d’une filière de valorisation de nos matières organiques agricoles a germé.

« Nous avons souhaité créer un collectif 100% agricole et autonome : la matière organique de nos exploitations sera valorisée sur place et servira à fertiliser nos cultures. L’énergie produite sera consommée par les habitations riveraines. »

Philippe DE CARVILLE, agriculteur partenaire

  • Gérarld LE MOELLE : A la Mare, j'élève des vaches pour produire du lait, et cultive différentes céréales (du blé, de l'orge et du triticale).

  • Philippe DE CARVILLE : Les terres de mon exploitation sont en conversion vers l’Agriculture Biologique. Je produis aujourd'hui des mélanges céréaliers, du maïs grain, du sarrasin et des légumes.

  • Philippe DE CARVILLE : J'élève des porcs en label Bleu Blanc Cœur que je vend directement à la ferme. Je cultive aussi des céréales (blé, orge, féverole et maïs grain) qui serviront à l’alimentation des animaux.

  • Thierry GERARD : A la Prégaudais, j'élève des vaches pour la production de lait, et cultive différentes céréales (Blé, orge, triticale, colza)

  • Alain FONTAINE et Jean-René AMAUCE : A l’Aubriais, nous élevons des vaches pour produire du lait, et cultivons des céréales (blé, orge, colza)

  • Stéphane LERAY : A la Gautrais, j'élève des vaches pour produire du lait, et cultive du blé et de l'orge

  • Fabien LANGOUET : Au Plessis-Mandon, j'élève des vaches pour produire du lait, et cultive du blé et de l'orge

  • David THIERE : A la Revertière, j'élève des vaches pour produire du lait, et je cultive du blé

  • Michel PELTIER : A la Herdrouais, j'élève des vaches pour produire du lait, et je cultive des céréales (Blé, orge, colza)

  • Pierrick et Valentin DAVID, père et fils : A La Gicquelais, nous élevons des vaches pour produire du lait, et cultivons des céréales (blé, orge)

  • Michel NOURISSON : A la Guibourgeais, j'élève des porcs sur paille en Label Bleu Blanc Cœur. Je cultive également différentes céréales (blé, orge, colza, triticale)

  • Gilles GAIGEARD : A Saint-Jospeh, j'élève des vaches pour produire du lait, et cultive des céréales

  • Gilles GERARD : A la Gibardais, avec ma femme et mon fils nous élevons des vaches pour produire du lait. Nous cultivons aussi des céréales.

  • Lenaick et Hervé HOUGUET, père et fils : A la Butaine, nous cultivons des céréales (blé, orge, maïs grain, triticale) pour l’alimentation de notre élevage de porc.

  • Vincent et Sébastien BENASSIS : A la Miais, nous sommes deux frères qui élevons des porcs, et des vaches pour produire du lait. Nous cultivons également des céréales pour alimenter nos cochons.

* EARL = Entreprise agricole à responsabilité

* GAEC = Groupement Agricole d’Exploitation en Commun

Nos partenaires

Le Pays des Vallons de Vilaine a été à l’origine du projet en mettant en place des moyens de développement de la méthanisation agricole sur son territoire (ateliers de prospection, financement de formations, subventions de l’étude de raccordement).

La Chambre d’agriculture de Bretagne, mandatée par le Pays des Vallons de Vilaine, a animé les ateliers de prospections qui ont permis à notre groupe de se constituer. Elle nous a aussi formé à la méthanisation dans le cadre de sa démarche LiveRur.

LiveRur-logo

Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz a réalisé l’étude d’injection. Il prendra en charge une partie des frais de raccordement de notre unité à son réseau sur lequel nous injecterons notre biométhane.

La commune de Bourg-des-Comptes fait également partie des soutiens d’Agri-bioénergies.

Nos prestataires

Nous sommes accompagnés par ACE Méthanisation, le cabinet de conseil que nous avons sélectionné pour étudier la faisabilité de notre projet. C’est notre assistant à maîtrise d’ouvrage.

Le bureau d’étude Environnement et architecture AgriPlan nous appuie dans la conception de notre projet, notamment en réalisant les dossiers administratifs ICPE (Installation Classée pour l’Environnement) et la demande de Permis de construire.

Le CERFRANCE Brocéliande nous a accompagné pour la création de la société et la réalisation du pacte d’associés.

Ideo Environnement nous a accompagné sur toute la partie étude économique de notre projet, et notamment sur le dimensionnement de notre installation.

C’est le constructeur Biogest que nous avons choisi pour la construction de notre installation.

Energaya construira l’épurateur de notre installation afin de permettre au biogaz produit d’être injecté sur le réseau sous forme de biométhane.

Le CMB, Crédit Mutuel de Bretagne, nous fait confiance pour le financement de notre installation.

Maître d’œuvre : Aristote

Nous avons choisi le cabinet Aristote comme maître d’œuvre pour le futur chantier de notre installation.

Le biométhane que nous produirons, et qui sera injecté sur le réseau de GRDF, sera racheté par le fournisseur de gaz SAVE.

Notre personnel

Une fois notre unité de méthanisation en fonctionnement, nous embaucherons 2 personnes à temps plein pour s’occuper des questions administratives, de l’entretien et de la maintenance du site, et du transport.